lundi 18 février 2013

Hervé Guibert

1) Selon-vous, quelle importance l'oeuvre d'Hervé Guibert occupe-t-elle dans le champ littéraire (et photographique) des 30 dernières années ?

Sans aucune hésitation, pour moi, elle occupe une place à part dans le monde en général. On ne peut qu'être touché par l'oeuvre de Guibert. Oui l'oeuvre car il s'agit bien de cela. Dans cinquante, dans cent ans on étudiera encore les écrits et les images qu'il nous a laissées. Je suis persuadé que personne à ce jour n'a encore pris conscience de l'importance majeure du passage d'Hervé Guibert dans l'histoire de la fin du vingtième siècle. La pudeur ou l'impudeur est une véritable claque, du moins c'est comme cela que je l'ai vécu la première fois que je l'ai vu. Tant de beauté dans le récit d’une mort lente, douloureuse, mais certaine. Une forme de contrôle incontrôlable de sa propre vie. 

Par certains aspects on pourrait faire un parallèle qui sera peut-être considéré par certains comme facile, provocateur et polémiste entre Dustan et Guibert. 

La suite:
http://www.herveguibert.net/index.php?2013%2F02%2F18%2F184-eric-neirynck

Aucun commentaire: